Patrick Marquès | Artiste peintre

Patrick Marquès: invité d’honneur du salon des peintres de Chaponost 2010

Patrick Marquès nous fait l’immense honneur de bien vouloir être notre invité…

Beaucoup connaissent ses peintures.
Il nous dévoilera alors des créations qu’il laisse habituellement au fond des tiroirs de son atelier et qui pourtant constitue une part immense de son travail : le dessin.
Amoureux de graphisme, adorateurs du trait, ce sera là pour vous l’occasion de vous laisser aller à la sensualité des courbes laissées par une mine de graphite.
Cette mine n’arriverait à rien si elle n’était pas soumise à une main précise dirigée par un regard bienveillant porté sur les formes féminines que Patrick ne cesse de coucher sur du papier…

«  Femme, dans la matité profonde du tableau noir des quatrièmes, je dessinais furtivement ton corps à la craie blanche avant de m’enfuir dans la cours de récréation… Je t’ai sculptée à l’opinel en des branches de cerisier… Depuis ma tendre enfance, ton corps me hante car il annonce la frontière de ton inaccessible… Je t’ai, depuis très longtemps, dessinée, bien avant de te peindre.

Tu portes en toi, le mystère de mes impalpables désirs, et tu me refuses, à ton insu, de m’en révéler la nature… Ainsi, mon dessin cherchera jusqu’au bout de mes quêtes, à te dire ce que je n’entends pas moi-même. Je m’approprie ta forme, au point que ma feuille en est virtuellement imprégnée… Alors il me reste à y déposer le trait… Un trait  chargé de cette densité charnelle et ce rayonnement spirituel, en lesquels fusionnent toutes les tensions de l’humain. Seul lieu où tous les érotismes sans frontière aucune,  semblent être aussi l’affaire de nos âmes…  

Plus que dans la peinture, le trait dit tout, dans la magie de l’instant, comme une simple éclosion sur les eaux calmes d’une profonde méditation. Le travail  ne s’y affiche nullement car il n’y a rien de laborieux dans le trait. Il est, plus que toute autre expression, l’instant de grâce de la création.

Je montre très peu mes dessins, car on vient voir ma peinture… Je les garde plus au secret, sans trop savoir pourquoi, alors qu’ils sont, pour moi, au plus essentiel de mon inspiration. S’agit-il trop de l’intime ?

Un grand merci à mon amie Fanny, présidente de l’association,  pour sa confiance et son regard sur mes dessins, ainsi que pour avoir su me décider à les montrer… » (P.M.)

De très riches instants de partages avec les enfants des écoles de Chaponost:

Back to Top

Write a Comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • Archives

  • Fonctionnalités